Mounia Lamkimel s’oppose fermement à la sortie de son épisode dans Fassil Wa Nouwassil

Les épisodes de l’émission de caméras cachées « Fasel w Nowasel », diffusée pendant le Ramadan 2023 sur MBC5, ont suscité une large controverse sur les réseaux sociaux, les internautes se demandant s’ils étaient réels ou non. Certains ont accusé les producteurs d’avoir truqué l’émission, à l’instar des programmes de caméras cachées diffusés au Maroc, tandis que les responsables et les artistes participant ont nié cela avec insistance.

Dans ce contexte, l’artiste Mounia Lamkimel a révélé qu’elle faisait partie des artistes qui ont participé à l’émission « Fasel w Nawasel » animée par Mourad El Achabi et Fati Jamali, mais qu’elle a refusé la diffusion de son épisode à la télévision après avoir découvert pendant le tournage qu’il s’agissait d’un programme de caméras cachées.

Dans une déclaration à la presse ,Mounia Lamkimel a expliqué qu’elle avait été invitée par la société de production pour participer à l’émission « Talk Show » animée par Mourad El Achabi , mais qu’elle avait découvert pendant le tournage qu’il s’agissait d’un programme de caméras cachées et avait refusé de le tourner et même de le diffuser au public.

Mounia Lamkimel a déclaré qu’elle avait respecté le désir des producteurs de cacher la vérité aux participants, car elle n’avait pas été informée dès le début que c’était une émission de caméras cachées ou qu’on lui demanderait de jouer pour le public. Elle a également souligné que la façon dont El Achabi a traité le réalisateur, et après que Fati Jamali ait abordé des sujets à propos de son mari, avait éveillé ses doutes et conduit à sa découverte de la vérité de la blague.

La star de la série « Madame Smirss » a ajouté qu’elle avait reçu plusieurs offres au cours des trois dernières années pour participer directement à des caméras cachées, mais qu’elle avait refusé ce type de programmes, qu’ils soient prévenus ou non, car ils avaient perdu leur crédibilité auprès du public marocain.

Mounia Lamkimel a souligné qu’elle avait lutté et continue de lutter pour son image auprès du public, notant que sa relation avec El Achabi se caractérisait par la confiance et la crédibilité qu’elle avait construites au fil des années de collaboration et de travail, et qu’elle ne pouvait pas perdre cela pour l’argent. Elle a également exprimé son étonnement face à ces programmes qui cherchent à provoquer les artistes.

(Visited 82 times, 2 visits today)

Vous aimerez aussi...