ElGrandeToto : Quand les Réseaux Sociaux Deviennent Tribunaux de l’Opinion Publique

Le rappeur marocain ElGrandeToto est pris dans une tempête virtuelle depuis mercredi, accusé d’agression sexuelle par deux comptes Twitter distincts. Face à ces allégations, l’artiste a décidé de riposter sur le terrain juridique en portant plainte pour diffamation, soulignant ainsi les enjeux croissants liés à la diffusion de telles accusations sur les plateformes en ligne.

Le déclencheur de cette polémique réside sur X (anciennement Twitter), où un compte se présentant comme un étudiant en journalisme a publiquement accusé un rappeur marocain d’agression sexuelle sur des mineures, révélant ultérieurement qu’il s’agissait d’ElGrandeToto. Une autre page, Sawt Al-Maghreb, a relayé ces accusations, mais a rapidement retiré la publication et présenté des excuses à l’artiste dans un communiqué officiel. Le compte d’origine reste quant à lui verrouillé par son propriétaire.

ElGrandeToto a choisi de répondre à ces allégations à travers le prisme judiciaire. Son avocat, Me Abdelfattah Zahrach, a annoncé dans un communiqué que son client a déposé une plainte pour diffamation, mettant en lumière la nécessité de protéger la réputation face aux dénonciations virales.

La plainte, dirigée contre les deux comptes Twitter impliqués, vise à obtenir réparation pour les préjudices causés par cette campagne de dénigrement. Cette affaire soulève des questions essentielles sur le pouvoir des réseaux sociaux en tant que tribunaux de l’opinion publique, et sur la nécessité d’un équilibre entre la liberté d’expression et la protection des droits individuels.

L’évolution de cette situation complexe reste à suivre, illustrant les défis modernes liés à la gestion des accusations sérieuses sur les plateformes numériques.

(Visited 81 times, 9 visits today)

Vous aimerez aussi...