La chanteuse marocaine Fatima Zahraa Laaroussi perd des milliers de fans après avoir chanté en Israël

Fatima Zahraa Laaroussi, la chanteuse marocaine, a été critiquée et a perdu des milliers de fans sur les réseaux sociaux après avoir donné un concert en Israël. L’événement, organisé par le Bureau de liaison marocain à Tel-Aviv à l’occasion de la fête de la Mimouna célébrée par les Juifs d’origine marocaine à la fin de la Pâque, a provoqué une réaction en chaîne sur les réseaux sociaux, alimentée par les militants anti-normalisation.

La chanteuse, qui a joué devant un public de 200 personnes, n’avait pas annoncé l’événement à l’avance sur ses comptes de réseaux sociaux, peut-être en anticipation de la colère que cela pourrait susciter. Cependant, la nouvelle a rapidement été diffusée sur les réseaux sociaux, où des militants anti-normalisation ont partagé des images de la performance de Fatima Zahraa Laaroussi.

La réaction ne s’est pas fait attendre, et la chanteuse aurait perdu environ 11 000 abonnés sur ses comptes de réseaux sociaux dans les trois jours suivant la publication de la nouvelle. Cette perte aurait atteint près de 60 000 abonnés sur Instagram, soit environ 3 % de sa base de fans.

Les réactions à l’incident ont été partagées, avec certains critiquant sévèrement la décision de la chanteuse, tandis que d’autres la défendent, arguant que le Maroc et Israël ont signé un traité de paix et que la chanteuse a le droit de se produire où elle veut.

Cependant, la controverse n’a pas été aussi virulente que dans certains pays arabes tels que l’Algérie, l’Égypte et la Jordanie, où les artistes sont souvent accusés d’être complices de meurtres de masse. En réalité, la chanteuse n’a pas perdu ses plus grands fans, et ceux qui se sont désabonnés de son compte n’étaient pas nécessairement les plus engagés.

Cet incident a mis en évidence les tensions persistantes entre les pays arabes et Israël, malgré les accords de normalisation qui ont été signés récemment entre certains pays arabes et Israël. Le Maroc a établi des relations diplomatiques avec Israël en décembre 2020, devenant ainsi le quatrième pays arabe à le faire après les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan.

(Visited 137 times, 2 visits today)

Vous aimerez aussi...